lundi 23 mai 2016

NEWS


          J'écris toujours mais moins souvent, du moins j'espace les moments que je passe sur l'ordinateur. J'ai besoin de prendre soin de ma santé.

          La douleur constante en raison du traumatisme sternal et des fissurations costales, sans compter le pincement de vertèbres dorsales m'empêche de mettre de l'ordre dans mes idées. Je crois aussi que les analgésiques me mettent un peu dans le gaz!

      J'ai passé assez de temps ici pour aujourd'hui, je reprendrai demain.

Violette DM le 23 mai de l'an 2016

vendredi 22 avril 2016

les plumes Asphodèle

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

Modalités en cliquant sur l'image

          Depuis quelques jours, la soif ne la quittait plus, thé, café, eau, rien ne l'abreuvait, le taux de glycémie dans son sang avait dû sérieusement monter. 
      Elle se regardait dans le miroir et son corps en anamorphose n'augurait rien de bon, toutes ces arabesques indiquait que sa vue se déformait. Elle avait toujours ces mouches ou abeilles devant les yeux. Elle arpentait l'appartement en profond désarroi. 
          Sa coiffure, en accroche-coeur involontaire, était en soin approximatif.  L'amour de sa vie venait de la quitter ce qui ajoutait encore à sa désespérance. Il faut dire que son état n'avait plus rien d'alléchant. 
      Comment cet homme avait-il pu agir avec une telle indifférence ? Ahurie, elle l'avait vu partir dans sa splendide automobile en démarrant comme un fou. Complètement azimuté le mec! Il n'avait même pas une bonne excuse à son actif! Il avait pris la fuite, l'ambiance maladie lui faisait peur.
          Il avait oublié les compliments sur sa beauté, ses yeux couleur ambre et sa peau abricot au soleil, tout était devenu gris pour lui et son égoïsme. Elle s'était agenouillée devant lui, le suppliant de ne pas l'abandonner... En vain.
          Le téléphone sonnait. Sa mère lui demandait des nouvelles et si son compagnon était vraiment parti. Elle répondit affirmativement puis se laissa choir, épuisée, sur le canapé.

Violette DM le 22 avril de l'an 2016

Les mots à placer : abeille - arabesque - ambre - arpenter - automobile - abricot - actif - azimuté - s'agenouiller - anamorphose - aimer - accroche-coeur - ajouter - affirmativement - approximatif - alléchant - ambiance - ahuri- agir abreuver avec en plus, la phrase "la soif ne le/la ou me quittait plus"

mardi 19 avril 2016

Cher journal...

Journal,  oh mon journal!
Ne peux-tu rien pour mon moral ?
Pourquoi  n'arrives-tu plus à me consoler ?
Simplement parce que je ne sais
Ce qui se passe au fond de mon coeur :
Tristesse, angoisse, pas de nom à ma peur.
 Inquiétude du temps qui passe ?
Certains souvenirs qui s'effacent ?
Pourtant mon cerveau se décarcasse.
Je me sens émule du capitaine fracasse

Un tiers de l'année est déjà passé
Dans le ballet de la vie  je me sens Coryphée
Comme si mon rôle peu à peu s'effaçait.
Je n'ai pas encore une tenue dépenaillée
Mais le miroir me renvoie l'image d'une femme que je ne connais.
Assez de me morfondre, j'enfile la devantière
Et en avant la chevauchée guerrière!


Violette Dame mauve le 19 avril de l'an 2016


jeudi 14 avril 2016

la femme aux trois visages


Elle tourne en rond la femme aux trois visages
Le soleil est au zénith mais elle se sent en cage
Morne plaine dans sa vie, sans point d'ancrage

Le temps s'écoule, elle se sent vilain crapaud 
Subsistent rides, regard trouble et  lumbagos 
Alors difficile de tenir la tête hors de l'eau

Certains souvenirs s'effacent, point la douleur
Famille emputée , coeur serré, réfrènés pleurs
Âme torturée par l'absence,  mais point de rancoeur

Gaie, puis lendemain triste ou envie de se cacher
Trois personnages aux masques sophistiqués
Déprime ? Arrivera-telle à nouveau à rêver ?

Violette Dame mauve le 14 avril de l'an 2016

La poésie du jeudi

Modalités en cliquant sur l'image


Edition de 1935
Librairie Hachette

Une tirade de Sabine, femme d'Horace à Julie sa confidente.
Scène première - acte 1

Approuvez ma foiblesse, et souffrez ma douleur :
Elle n'est que trop juste en un si grand malheur :
Si près de voir sur soi fondre de tels orages,
L'ébranlement sied bien aux plus fermes courages ;
Et l'esprit le plus mâle et le moins abattu
Ne sauroit sans désordre exercer sa vertu.
Quoique le mien s'étonne à ces rudes alarmes, 
Le trouble de mon coeur ne peut rien sans mes larmes,
Et parmi les soupirs qu'il pousse vers les cieux,
Ma constance du moins règne encor sur mes yeux.
Quand on arrête là les déplaisirs d'une âme,
Si l'on fait moins qu'un homme, on fait plus qu'une femme.
Commander à ses pleurs en cette extrémité,
C'est montrer, pour le sexe, assez de fermeté.

Extrait tiré de la tragédie de Corneille : Horace (1640)

Violette DM le 14 avril de l'an 2016

lundi 4 avril 2016

Vocabulaire, orthographe et grammaire n°8


Des drapeaux bleus, blancs, rouges ou bleu, blanc et rouge

          Ici en marquant le pluriel aux adjectifs de couleur, on indique qu'il y a des drapeaux bleus, des drapeaux blancs et des drapeaux rouges et non des drapeaux de trois couleurs chacun. S'ils qualifient des drapeaux bicolores ou tricolores les adjectifs de couleur restent invariables.

Exemples :

"Madeleine a acheté des poivrons rouges, verts et vert et rouge."

"Les drapeaux français apparus sur les balcons sont bleu, blanc et rouge."

Violette DM le 4 avril de l'an 2016

Atelier d'écriture N°215 pour Leiloona


© Leiloona

modalités du défi en cliquant sur l'image


Un édifice sans crâne
Comme le monde sans plus de raison.
Où donc allons nous ?

Même si promeneurs flânent
Sécurité en suspension,
Liberté de substitution.

Les beautés de l'Univers
tentent de résister au leurre
D'une liberté sans terreur.

Pauvre monde au cerveau perdu
et aux terroristes  sangsues.
qui s'accrochent à notre vie.

Les vestiges de l'historique passé
Bravent la tempête et le givre
Pour rester présents dans nos livres.

Violette Dame mauve le 4 avril de l'an 2016