lundi 23 janvier 2017

Une image des mots n° 250



Nature dénudée
Dans un paysage embué.
L'on pourrait imaginer le drelin
Des cloches du matin.
Point de clocher à l'horizon,
 juste une maison
au loin presque effacée,
dans un brouillard de matinée

Violette W-Ruer le 23 janvier 2017

Modalité du défi en cliquant sur l'image

dimanche 22 janvier 2017

Le Partage



Le Partage historique

Le partage de Verdun
Un problème peu commun
Trois frères et un empire
Trois frères et situation au pire
Lothaire, l'ainé se déclare
Unique héritier du royaume
du "Pieux" ou du "Débonnaire"
Descendant de Charlemagne.
Louis et Charles les deux gnomes,
Point décidés à profiter du peu,
Se préparent chacun à la guerre.
Puis affrontement en duo près d'Auxerre.
Un véritable et meurtrier carnage
Tout cela pour le refus d'un équitable partage!

Violette W-Ruer le 22 janvier 2017

Pour
n°94



vendredi 20 janvier 2017

Abécédaire des philosophes et auteurs divers : Maupassant


Guy de Maupassant
Résultat de recherche d'images pour "guy de maupassant biographie"
Ecrivain français
Né le 5 août 1850 à Tourville-sur Arques
Décédé 6 juillet 1893 à Paris

Extrait 1 de son oeuvre "La parure"

          C'était une de ces jolies et charmantes filles, nées, comme par une erreur du destin, dans une famille d'employés. Elle n'avait pas de dot, pas d'espérances, aucun moyen d'être connue, comprise, aimée, épousée par un homme riche et distingué; et elle se laissa marier avec un petit commis du ministère de l'Instruction publique.

        Elle fut simple, ne pouvant être parée, mais malheureuse comme une déclassée; car les femmes n'ont point de caste ni de race, leur beauté, leur grâce et leur charme leur servant de naissance et de famille. Leur finesse native, leur instinct d'élégance, leur souplesse d'esprit sont leur seule hiérarchie, et font des filles du peuple les égales des plus grandes dames.


   Elle souffrait sans cesse, se sentant née pour toutes les délicatesses et tous les luxes. Elle souffrait de la pauvreté de son logement, de la misère des murs, de l'usure des sièges, de la laideur des étoffes. Toutes ces choses, dont une autre femme de sa caste ne se serait même pas aperçue, la torturaient et I'indignaient. La vue de la petite Bretonne qui faisait son humble ménage éveillait en elle des regrets désolés et des rêves éperdus. Elle songeait aux antichambres nettes, capitonnées avec des tentures orientales, éclairées par de hautes torchères de bronze, et aux deux grands valets en culotte courte qui dorment dans les larges fauteuils, assoupis par la chaleur lourde du calorifère. Elle songeait aux grands salons vêtus de soie ancienne, aux meubles fins portant des bibelots inestimables, et aux petits salons coquets parfumés, faits pour la causerie de cinq heures avec les amis les plus intimes, les hommes connus et recherchés dont toutes les femmes envient et désirent l'attention. 


       Quand elle s'asseyait, pour dîner, devant la table ronde couverte d'une nappe de trois jours, en face de son mari qui découvrait la soupière en déclarant d'un air enchanté: «Ah! le bon pot-au-feu! je ne sais rien de meilleur que cela, elle songeait aux dîners fins, aux argenteries reluisantes, aux tapisseries peuplant les murailles de personnages anciens et d'oiseaux étranges au milieu d'une forêt de féerie; elle songeait aux plats exquis servis en des vaisselles merveilleuses, aux galanteries chuchotées et écoutées avec un sourire de sphinx, tout en mangeant la chair rose d'une truite ou des ailes de gélinotte.


         Elle n'avait pas de toilettes, pas de bijoux, rien. Et elle n'aimait que cela; elle se sentait faite pour cela. Elle eût tant désiré plaire, être enviée, être séduisante et recherchée.


            Elle avait une amie riche, une camarade de couvent qu'elle ne voulait plus aller voir, tant elle souffrait en revenant. Et elle pleurait pendant des jours entiers, de chagrin, de regret, de désespoir et de détresse.



*



C'est un des textes que ma petite fille doit étudier et analyser pour le bac de français. J'espère que la fiche de lecture explicative que j'ai faite lui servira à comprendre ce texte.



Violette W-Ruer le 21 janvier 2017

Merci pour vos participations




Haïkuthérapie n°4


Appel anonyme
Au final reconnaissable
Simplement idiot

Ordre inutile
car je fais ce qui me plait
Alors lâche-moi

Me prend pas la tête
Folie douce pour ce mec
Il n'est qu'un mytho

*
Violette W-Ruer le 20 janvier 2017

jeudi 19 janvier 2017

Haïkuthérapie anniversaire 3 (11 01 1998) et (19 01 1986)


Jours anniversaires
Après le onze janvier
Survient le dix-neuf

Au loin tous les deux
Mais je garde en moi image
De joie de vivre

Au delà mais point
effacés de ma mémoire
Chers parents aimés

*

Violette W-Ruer le 19 janvier 2017


Expressions et citation janvier 2017 n°3


*


"Parfois il vaut mieux être sourd plutôt que de répondre avec haine dans la précipitation."

"Savoir écouter est une vertu
Ne pas répéter ce que l'on a entendu
Est une force morale
Ne pas répondre en comparant avec sa vie
Est une preuve d'intelligence.
La personne qui vous raconte ses soucis
N'a pas besoin de rajouter les vôtre à son palmarès"

Violette W-Ruer le 19 janvier 2017
pour
Modalités du défi en cliquant sur le logo

Merci de vos participations

Laurent Fuchs
Lady Marianne


mardi 17 janvier 2017

Haïkuthérapie n°2 de l"an 2017


Prévisions : courses
Pas  courageux par ce temps
Le vent est violent

Néanmoins il faut
Béresina dans frigo
Plus rien à manger

Une veste un gros pull
Et nous voilà sur la route
Vers super marché.

Violette W-Ruer le 17 janvier 2017