jeudi 29 septembre 2016

Haïkuthérapie 4


Marre du temps chaud
de la climatisation 
des ventilateurs

Tournisse deviens
A l'ombre me calfeutre
Cerveau endormi

Nerfs a fleur de peau
Irritable à souhait
Air frais espéré

Violette W-Ruer alias Dame mauve
Le 29 septembre 2016

lundi 26 septembre 2016

Chez Leiloona une photo des mots n°233

© Leiloona Bric à Book

Modalités du jeu en cliquant sur l'image

Murs d'une prison
ou fenêtre troglodyte
Clarté insolite

Violette W-Ruer le 26 septembre de l'an 2016

vendredi 23 septembre 2016

Haïkuthérapie 3


Haïku 3

La sérénité
Calme mon esprit errant
Efficacité

Violette W-Ruer le 23 septembre 2016

Haïkuthérapie 2


 Haïku 2

Dans pays lointain
la brume s'est installée
dialogue achevé

Violette W-Ruer le 23 septembre 2016


jeudi 22 septembre 2016

Haïkuthérapie explication et haïku 1


" Ecrire des poèmes courts qui saisissent l'émotion du moment nous conduit peu à peu à aérer notre mental et l'apaiser. cette pratique a, en effet, des vertus détoxifiantes.En mettant en mots tout ce qui nous encombre, nous angoisse ou sape notre moral, nous cessons de faire un avec les émotions trop lourdes et nous offrons une porte de sortie aux pensées négatives qui sans cela, tourneraient en boucle dans notre cerveau."

Un grand professeur américain de la psychologie, Robert Epstein, a expérimenté lui même les bienfaits du haïku lors du décès de son père. Cela l'a aidé à supporté le deuil.

Définition de l'haïku :
"Poème classique japonais de trois vers de cinq, sept et cinq syllabes qui puise ses racines dans la poésie chinoise qui rayonnait dans toute l'Asie au Xè siècle. Mais c'est au XXIIè siècle, sous l'influence du grand poète Basho, que sapratique s'est répandue. Cette poésie constitue une phrase pouvant se dire dans un souffle, célèbre à la fois l'intensité du moment et son évanescence. les quatre grands maîtres sont : Basho, Shiki, Buson et Issa." (Ecrits de Eloise Rè)

Je vais donc devenir kaïkiste au fil des jours et selon mon humeur.
Si quelqu'un veut participer, il suffit de mettre le logo avec le lien de l'article, ce, à n'importe quelle date car les émotions fortes ou non arrivent n'importe quand.

Haïku 1

Au fil de mes pas
la nature environnante 
apaise mes maux

Violette W-Ruer le 22 septembre 2016


Une autre pensée, passé salutaire

         


            Sur la carte de ma mémoire, toute une panoplie de souvenirs me revient de façon cyclique. Si pour certains le passé est signe de destruction pour moi il résonne comme une tirelire dans laquelle l’on entasse des pièces d’or. De ma naissance à aujourd’hui, je ne garde que les instants heureux, les moments de ma bonne fortune.

          L’aurore de ma vie fut protégée par mon père,  un témoin toujours présent et plein de sollicitude pour la petite canaille aux cheveux auburn, rusée comme un ysatis qui planait toujours sur son petit nuage.  La pâtisserie était notre lieu favori, devant l’oeuf à la neige de l’ile flottante ou les tartelettes de fraises accompagnées d’une grande tasse de chocolat chaud.

       Ensuite adolescente, quand les erreurs jonchaient ma vie, une douce musique de mandoline, comme un ruban filant sur une orgue de Barbarie, mettait du baume sur mon cœur.

          Le premier projet nuptial ne fut pas très heureux, voire même à en avoir des frissons d’horreur, mais mon cher papa, spécialiste de l’obturation des trous de ma barque de vie, déclenchait aussitôt le plan Orsec pour me venir en aide.

          Donc aujourd’hui ; d’un passé tumultueux, je ne vis qu’avec tout ce qui était et est encore bénéfique à mon existence.

          Peu importe si le style n'est pas rigoureux, j'écris simplement ce qui me passe par la tête.

Violette W-R le 22 septembre de l'an 2016

Chez Leiloona une image des mots n°232

© Romaric Cazaux

Les modalité de l'atelier d'écriture en cliquant sur l'image

La retraite est arrivée 
les heures ne se comptent plus
Mais le temps ne s'est pas arrêté

Les occupations sont différentes
Et si certains deviennent caligineux
D'autres profitent de moments heureux

Quand ont a la chance d'être encore deux
Main dans la main comme liée par une dragonne
Les jours s'écoulent en parfaite harmonie

Violette W-R le 26 septembre de l'année 2016

mercredi 21 septembre 2016

Pensée du jour


Il ne s'agit pas d'un jeu d'écriture, juste la pensée du jour et j'avais envie de la mettre noir sur blanc.


" Dans un océan de vicissitudes
s'extirpent une foule d'incertitudes
Petit est le ruisseau de mes incertitudes
Mes ancrées restent mes aspirations"

Violette W-R le 21 septembre de l'an 2016

Mes relectures

Une rétrospective de mes lectures favorites ou qui m'ont le plus marquée

j'ai lu ce livre la première fois en 1982
Un ami m'en avait parlé et je l'ai acheté
L'édition anglaise date de 1958
L'édition française en ma possession de 1978.

          L'auteur Khalil Gibran est connu dans le monde entier. Au début par "Le prophète" et, "La voie de l'éternelle sagesse"est une digne continuation. Il ne s'agit pat d'une lecture sectaire mais poétique et captivante d'idées formant la trame d'une vie. Des passages tantôt gais, tantôt tristes nous dévoilent le jeu perpétuel de la vie.


Je l'ai relu plusieurs fois 
Violette DM le 21 septembre de l'an 2016

Sur une idée d'Asphodèle "Ce qu'il m'en reste..."
Cliquer sur l'image ci-dessous



vendredi 9 septembre 2016

Vocabulaire, orthographe et grammaire n°10


Balade et ballade

Deux homophones, même prononciation mais deux sens différent.

Balade avec un seul L est un mot de la langue familière signifiant : promenade

Partir en balade, faire une balade dans les bois

Ballade avec deux L est, au Moyen-Âge, un poème lyrique d'abord chanté puis récité. 
Au XVII ème siècle elle raconte une tradition historique ou légendaire, avant de devenir une pièce vocale ou instrumentale ou une chanson.

La ballade des pendus de François Villon
La ballade n°1 en sol mineur de Frédéric Chopin
La ballade des gens heureux de Gérard Lenorman

Violette WR  le 9 septembre de l'an 2016


Vocabulaire, orthographe et grammaire n°9


Bâiller - bailler  - bayer

Trois homophones
(de même prononciation mais n'ayant pas le même sens)

Bâiller avec un accent circonflexe, c'est respirer en ouvrant convulsivement la bouche.
- on bâille de sommeil, de fatigue, de faim, d'ennui...

Bailler sans accent, signifie donner, remettre, livrer ou présenter.
Une phrase de Honoré de Balzac : "Je serai ton associé secret, je te baillerai les premiers fonds
Ce verbe ne s'emploi plus que dans le domaine du droit.
Donner à bail.
L'expression "la bailler belle" signifie "tenter de faire croire.

Bayer , avec un y c'est rester bouche ouverte en regardant quelque chose. Il s'emploie surtout dans l'expression :
"Bayer aux corneilles" qui signifie rêvasser, paresser.

Violette DM le 9 septembre de l'an 2016