jeudi 29 juin 2017

Citations et expressions n°26



"Trois choses ne peuvent pas rester cachées bien longtemps : le Soleil, la Lune et la Vérité"


(Bouddha)



Violette W-Ruer le 29 juin 2017

lundi 26 juin 2017

Jean de La Fontaine : livre 1, fable 6



La Génisse, la Chèvre et la Brebis
en société avec le Lion
Fable VI du livre premier

La Génisse, la Chèvre et leur soeur la Brebis
Avec un fier Lion, seigneur du voisinage,
Firent société, dit-on, au temps jadis,
et mirent en commun le gain et le dommage.
Dans les lacs de  de la Chèvre, un cerf se trouva pris.
Vers ses associés aussitôt elle envoie.
Eux venus, le Lion par ses ongles compta, 
Et dit : Nous sommes quatre à partager la proie.
Puis, en autant de parts, le cerf il dépeça,
Prit la première en qualité de sire.
Elle doit être à moi, dit-il ; et la raison,
C'est que je m'appelle Lion.
A  cela l'on a rien à dire.
La seconde, par droit, me doit échoir encore :
Ce droit, vous le savez, c'est le droit du plus fort.
Comme le plus vaillant, je prétends la troisième.
Si quelqu'un de vous touche à la quatrième,
Je l'étranglerai tout d'abord.

Jean de La Fontaine

Violette W-Ruer le 26 juin 2017

A vous la morale de cette histoire!


jeudi 22 juin 2017

Citations et expressions n°25


"On croit que les rêves c"est fait pour les réaliser,
C'est çà le problème des rêves,
C'est que c'est fait pour être rêvé"

(Coluche)

Je rêve en écrivant et cela me convient  bien.

Violette W-Ruer le 22 juin 2017

Vos participations :



mardi 20 juin 2017

Fables de La Fontaine livre 1

Livre I

Sont dans ce livre : 

1 La cigale et la fourmi

2 Le corbeau et le renard

3 La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf

*

4 Les deux mulets

Deux mulets cheminaient, l'un d'avoine chargé
L'autre portant l'argent de la gabelle. 
Celui-ci, glorieux, d'une charge si belle,
N'eut voulu pour beaucoup en être soulagé,
Il marchait d'un pas relevé
Et faisait sonner sa sonnette ;
Quand, l'ennemi se présentant,
Comme il en voulut à l'argent,
Sur le mulet du fisc une troupe se jette, 
Le saisit au frein, et l'arrête,
Le mulet, en se défendant,
Se sent percé de coups ; il gémit, il soupire.
-Est-ce donc là, dit-il, ce qu'on m'avait promis ?
Ce mulet qui me suit, du danger se retire ;
Et moi j'y tombe, et je péris!
- Ami, lui dit son camarade,
Il n'est pas toujours bon d'avoir un haut emploi :
Si tu n'avais servi qu'un meunier comme moi,
Tu ne serais pas si malade


(Jean de La Fontaine)

Violette W-Ruer le 20 06 2017

lundi 19 juin 2017

Fables de Jean de la Fontaine Livre 1 Préface

Jean de La Fontaine



Livre premier

Préface


A Monseigneur Le Dauphin

Je chante les héros dont Esope est le père;
Troupe de qui l'histoire, quoique mensongère,
Contient des vérités qui servent de leçons.
Tout parle en mon ouvrage, et même les poissons :
Ce qu'ils disent s'adresse à tous tant que nous sommes;
Je me sers d'animaux pour instruire les hommes.
Illustre rejeton d'un Prince aimé des Cieux
Sur qui le monde entier a maintenant les yeux,
et qui, faisant fléchir les plus superbes têtes,
Quelque autre te dira, d'une plus forte voix,
Les faits de tes aïeux, et les vertus des rois ;
Je vais t'entretenir de moindres aventures,
Te tracer en ces vers de légères peintures ;
Et si de t'agréer ne n'emporte le prix,
J'aurais au moins l'honneur de l'avoir entrepris.

Jean de La Fontaine

Violette W-Ruer le 19 juin 2017



Une photo, des mots n°272



Coccinelle du temps passé
 dans un autre monde envoyée
Volant sans chauffeur, abandonnée
aux seules impulsions téléguidées
Paysage à plus personne ne plait
Hélas la dure loi du progrès.

Violette W-Ruer le 19 juin 2016
pour


dimanche 18 juin 2017

Un homme de lettres

Pierre Athanase Larousse


Né le 23 octobre 1817 à Toucy dans l'Yonne
Décédé le 3 janvier 1875 à Paris

          Issu d'un milieu modeste, son père est forgeron et sa mère aubergiste, il passe son enfance à dévorer des livres et se découvre une passion pour les auteurs du siècle des lumières ( Rousseau, Montesquieu, Diderot, Voltaire etc...

          Brillant élève il obtient une bourse pour entrer à l'Ecole Normale de Versailles pour devenir instituteur.

          Dès sa formation achevée, il retourne dans son village natal où il enseigne jusqu'en 1840, date à laquelle il s'installe à Paris.

          Pendant 8 ans, il accède à tous les cours auquels il peut avoir accès gratuitement. Il fréquente les bancs de la Sorbonne, du Conservatoire national des arts et métiers, du Collège de France et du Muséum national d'histoire naturelle.

En 1848 il est embauché comme répétiteur dans un internat privé, l'Institution Jauffret.

1849 : il publie à compte d'auteur une "Lexicologie des écoles primaires" un ouvrage destiné à apprendre aux enfants l'orthographe ainsi que l'art de parler et écrire correctement.

1850 : création de la librairie Larousse avec Augustin Boyer.

1856 : publication de "Le nouveau dictionnaire de la langue française", l'ancêtre du "Petit Larousse".

1864 : lancement de son "Grand dictionnaire Universel du XIXè sicle", qio constituer, tant dans la démarche que dans le choix du sujet, la continuation de "L'encyclopédie" de Diderot et d'Alembert.

Pierre Larousse s'éteint le 3 janvier 1875 laissant derrière lui une oeuvre considérable. Sa maison d'Edition sera exploitée par ses héritiers pendant plus d'un siècle avant d'être rachetée par le Groupe de la Cité. Elle appartient aujourd'hui au groupe Hachette.

Violette W-Ruer le 18 06 2017
Renseignements tirés de mon agenda 2017




jeudi 15 juin 2017

Citations et expressions n°24

"L'imbécile vit dans l'hypocrisie comme le poisson dans la mer"

(Jean Dutourd)
Dans le complexe de César en 1946

*  

"La franchise intéressée est la plus vertueuse hypocrisie"

(Marcel Arland)
dans Marivaux 1950

*

"Où il y a de l'hypocrisie, il y a de l'artifice et de la fourberie"

(William de Britaine)
dans La Prudence humaine 1689


Violette W-Ruer le 15 juin 2017

Merci pour vos participations



lundi 12 juin 2017

Une photo des mots n°271


Modalité du défi en cliquant sur l'image

Un écran  blanc sur un mur noir,
Opacité vitrée, sombre présage,
Un syndrome de non inspiration,
d'attente d'éclairage d'existence.

Sièges vides, sans projection du soir,
Pas d'expression possible sur visage
car personne fixant son attention,
 émission non programmée, en absence.

Violette W-Ruer le 12 juin 2017

jeudi 8 juin 2017

Citations et expressions n°23


Résultat de recherche d'images pour "Nietzsche"


"Nul bonheur, nulle sérénité, nulle espérance, nulle fierté, nulle jouissance de l'instant présent ne pourrait exister sans faculté d'oubli"


(Nietzsche)


Violette W-Ruer le 8 juin 2017

Merci de vos participations

lundi 5 juin 2017

Une photo, des mots n°270


Dans la profondeur océane
Etoile des mers en miniature
Des algues diverses,courtisane 
Sombre ce  fonds en bariolure
l'on voit cotonneuse chevelure,
nombreuses étranges chicanes.
des objets bleutés en filigranes
ou simplement, craquelures.

Violette W-Ruer le 5 juin 2017

Pour
http://www.bricabook.fr/2017/05/atelier-decriture-n-270/

jeudi 1 juin 2017

Citations et expressions n°22



"Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors"

"Accepter ne veut pas dire reconnaître"

(Rabindranàth Tagore)


Violette W-Ruer le premier juin 2017

Merci de vos participations

Valérie Pichon
Lady Marianne
Covix
Ghislaine
Laurent Fuchs


mercredi 31 mai 2017

Le Figaro

        

          Dans la première moitié du XIX siècle, la presse connaissait un prodigieux essor, en raison des progrès de l'imprimerie et de la diminution importante des coûts de fabrication. Cependant elle fut vue d'un mauvais oeil de Louis XVIII à Louis Philippe car elle donnait naissance à une presse d'opinion, souvent critique à l'égard du gouvernement.

          Sous la Restauration, plus d'une centaines de journaux et périodiques furent diffusés à Paris.

          Le 15 janvier 1826 paraissait le premier numéro du Figaro, nouveau journal fondé par le chansonnier Maurice Alhoy et le romancier Etienne Arago. Son nom fait référence au personnage de Beaumarchais qui fait sienne la réplique "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur" (Le mariage de Figaro)

          Le "Figaro" était alors bien différent de celui que nous connaissons de nos jours qui ne contient, comme la plupart des titres d'alors, que quatre pages imprimées sur deux colonnes sans titre saillant et se voulant ouvertement satirique. Sous Louis-Philippe, le "Figaro" utilisait de façon abusive, des surnoms peu flatteurs pour le souverain et fut donc racheté par le pouvoir.

          Il cessa brièvement de paraître. Il renaît en 1854 en publiant des chroniques littéraires et mondaines. 12 ans plus tard, il devenait quotidien sous la direction  d'Hyppolyte de Villemessant.

          De 1942 à 1944 : arrêt de la publication puis,il devient l'un des premiers quotidiens de la presse française sous la houlette de Pierre Brisson de 1944 à 1964. Pierre brisson l'avait dirigé de 1936 à 1942.

          A partir de 1975, il fut la propriété du groupe Hersant.

          De 1996 à 2004 il faisait partie de la Socpresse.

          2004 : rachat par le groupe Dassault.

          C'est le plus ancien quotidien français.

Image et
Texte tirés de mon almanach 2016

Violette W-Ruer le 31 mai 2017



lundi 29 mai 2017

Une photo des mots n°269



Sur sable foulé
diverses empreintes de pas
toutes inconnues

Un air de vacances
sous des cieux incertains
et plage déserte

Venteuse ambiance
Touristes non arrivés
Calme profitons

Violette W-Ruer le 29 mai 2017
pour
modalités en cliquant sur le logo

jeudi 25 mai 2017

Citations et expressions n°21



"Quand il pleut le jour de l'Ascension,
les cerises s'en vont en procession"

 


Violette W-Ruer le 25 mai 2017

Merci de vos participation




lundi 22 mai 2017

Une image, des mots n°268


Jeu chez Bric à Broc. Cliquez sur l'image

Magasin de meubles...

Living-room dépouillé
sans décoration ni tableau.
Couleurs neutres figées.
Aucun signe de vie.
Photo prise d'en haut
Juste belle superficie
Comme dans un magasin.
Pas de chaleur humaine
Même fauteuil en cuir, glacé.
Pas à mon goût ce domaine.

Violette W-Ruer le 22 mai 2017

jeudi 18 mai 2017

Citations et expressions n°20


"On ne se sent pas vraiment à son aise
tant qu'on ne s'est pas rencontré soi-même,
tant qu'on ne s'est par heurté à soi-même.
Si l'on n'a pas été en butte à des difficultés intérieures,
on demeure à sa propre surface.
Lorsqu'un être entre en collision avec lui-même,
il en éprouve après coup une impression salutaire
qui lui procure du bien être."


(Carl Gustav Yung)


Violette W-Ruer le 18 mai 2017

Merci de vos participations :
Laurent Fuchs
Lady Marianne
Covix
Ghislaine

lundi 15 mai 2017

Une image des mots : 267

Modalités du jeu en cliquant sur l'image

Tu ne peux penser
A la guerre révolue
car dans le passé

Tout était encore réel
Mais ce jour dans les vestiges

*
Ah si tu voyais
les armements du présent
Pas d'espoir aurais

Monde devenu
fou encore plus meurtrier
Incontrôlée rage

*

Violette W-Ruer le 15 mai 2017

jeudi 11 mai 2017

Citations et expressions n°19


         
          "Je crois qu'on ne peut vivre mieux qu'en cherchant à devenir meilleur, ni plus agréablement qu'en ayant la pleine conscience de son amélioration"

Socrate

Violette W-Ruer le 11 mai 2017

Vos participations
Lady Marianne
Covix
Laurent Fuchs

lundi 8 mai 2017

Une image des mots n°266 : l'escalier


Modalités du défi en cliquant sur l'image

Escalier détruit
Ah si tu pouvais parler
Que nous dirais-tu

Marches inférieures
Que les autres plus touchées
En répétition

Qui n'a pu monter
N'a pu prendre  la hauteur
de ses ambitions

Usées les premières
par des efforts continus
Comme le bas peuple

Espoir non permis
pour les illusionnistes
Moyens non transmis

A quoi bon lutter
Ordre du jour : stagnation
Rêves en adieu

Violette W-Ruer le 8 mai 2017

vendredi 5 mai 2017

Haïkuthérapie n°10 machine à laver!



Machine à laver
Depuis hier ne tourne plus
Grave la technique

Linge ressorti
Evidemment pas lavé
Au secours Pascale

Détérioration
Non évident des charbons
Je n'y connais rien

Donc moi raplapla
machine et money also
Viovio in caca

Une lueur d'espoir
Le savoir faire de Pascal
Attendons ce soir

Violette W-Ruer le 5 mai 2017

jeudi 4 mai 2017

Citations et expressions n°18





"Ne néglige pas ta santé : donne à ton corps, mais avec modération, le boire, le manger, l'exercice. La mesure que je te prescris est celle que tu ne saurais passer sans te nuire"


Pythagore

Violette W-Ruer le 4 mai 2014

Merci de vos participations :
Covix
Lady Marianne
OneTera
Ghislaine


jeudi 27 avril 2017

citations et expressions n'17




Je ne ferai pas d'autre commentaire au sujet des élections, il y a assez d'imbécilités des deux camps qui circulent sur la blogosphère.

Violette W-Ruer le 27 avril 2017

lundi 24 avril 2017

Une photo, des mots n°264



Un peu d'évasion
Loin du train-train habituel
Enfin il respire

Un endroit calme
loin du bruit de la ville
et de tous soucis

Paysage apaisant
Un moment privilégié 
Sérénité retrouvée

Demain un autre jour
Besoin d'être quelqu'un d'autre
Juste une journée

Violette W-Ruer le 24 avril 2017
Pour


samedi 22 avril 2017

Dernier abécédaire des philosophes et auteur divers : Zarader Marlène


avec le


Marlène Zarader

Née en 1949
Philosophe française
Spécialiste  de la phénoménologie et de l'herméneutique
Professeur de philosophie à l'université Paul Valéry de Montpellier
Membre de l'Institut Universitaire de France depuis 2007

Principales publications :

1986 : Heidegger et les paroles de l'origine
1990 : La dette impensée et Heidegger et l'héritage hébraïque
2001 : L'Etre et le neutre
2009 : La patience de Némésis
 Elle a participé à des ouvrages collectifs comme
2011 : L'origine entre mythe et critique
Etc : voir ICI

Pour


Merci à toutes et tous  pour vos participations aux abécédaires

Je propose un nouvel abécédaire ICI pour le 29 avril

Violette W-Ruer le 22 avril 2017

Vos participations

jeudi 20 avril 2017

Citations et expressions n°16


"La leçon la plus importante que l'Homme puisse apprendre dans sa vie n'est pas que la douleur existe  dans le monde, mais qu'il nous est loisible de la transmuer en joie."

Tagore

*

Et bien j'ai beau essayer à coup de sérénité et calme etc... La douleur ne me fait pas rire et je ne peux pas la transformer. C'est bon pour la douleur de l'âme mais pas physique.*

Violette W-Ruer le 20 avril 2017

Vos participations
Lady Marianne
Ghislaine

lundi 17 avril 2017

Phénomène troublant



          J'ai quatorze ans et je suis en cours de maths, une matière que j'adore,  surtout le professeur Bruno. Penchée sur ma copie soudain un flash étrange, une vision inattendue : ma tante Marie, le visage tout bleu dans les bras de mon père. 
          Je range mes affaires, me lève et sort de la classe malgré les protestations du professeur. Dans les couloirs je croise la surveillante générale, mademoiselle Heintz. Elle hurle que je n'ai rien à faire dans les couloirs et m'ordonne de retourner en classe. Sans lui accorder le moindre regard je prend mon manteau et sort du lycée. 
          La vision m'obsède, j'ai froid, je me sens mal. Je prend le bus jusqu'à Petit Châtel où nous habitons depuis peu. A mon arrivée, la voisine du deuxième étage, Madame Mérial, me dit :
          "Vos parents ne sont pas là, ils sont partis chez..." 
          Je ne la laisse pas terminer et lui dis : 
          "oui je sais..."
       Je me suis assise sur le canapé vert du salon et je n'ai pas bougé jusqu'au retour de mes parents.
          En me voyant maman s'est écrié :
       "N'as-tu pas cours aujourd'hui ? Tu ne rentre jamais avant le soir!"
     Papa s'est assis à côté de moi, habitué à mes réactions prémonitoires :
          "Ma chérie, ta tante a fait une embolie pulmonaire et elle est morte dans mes bras... Tu l'a vue n'est-ce pas ?"
          Je n'ai pas besoin de répondre. Je me  blottis dans ses bras tandis que maman marmonne 
          "Toujours ses maudites prémonitions!"

          Histoire réelle  que je n'ai jamais oubliée. Il y en eut avant et beaucoup d'autres après celle-ci.

Violette W-Ruer le 17 avril 2017
Pour

samedi 15 avril 2017

Abécédaire des philosophes et auteurs divers : Yourcenar

Marguerite YOURCENAR

(Marguerite, Antoinette, Jeanne, Marie, Ghislaine CLEENEWERCK  de CREYENCOUR)

Née le 8 juin 1903 à Bruxelles
Décédée le 17 décembre 1987 à Bar Harbor dans le Comté du Maine sur l'île de Mount Desert aux USA.

Femme de lettres française naturalisée américaine en 1947.

Auteure de romans, de nouvelles et de récits autobiographiques.

Poétesse, traductrice, essayiste et critique littéraire
Première femme élue membre de l'Académie Française en 1980.

Quelques oeuvres de sa longue liste


1921 : son premier poème dialogué à compte d'auteur et signé Yourcenar  "Le jardin des chimères"

1922 : "Les dieux ne sont pas morts"

1929 : "Alexis ou le traité du vain combat"

1931 : "Le nouvelle Eurydice"

1932 : "Pindar"

1934 : "Retour chez ma mère"

1937 : "Les vagues"

1938 : "Les songes et les sorts" et "Nouvelles orientales"

1939 : Coup de grâce" repris de son oeuvre "Feux 

1947 : "Ce que savait Maisie"  

1951 : un roman "Mémoires d'Hadrien"

1954 : "Electre ou la chute des masques

1968 : parution de son roman commencé dans les années 1923/24 "L'Oeuvre au noir".

1970 : Election à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Violette W-Ruer le 16 avril 2017

Vos participations


vendredi 14 avril 2017

Haïkuthérapie 9


Ecrire sans fin
indispose et fait souffrir
main ankylosée

Action entravée
Imagination frustrée
Alors je déprime

Rêve inassouvi
Maux détestés voire haïs
Désastre moral

Violette W-Ruer le 14 avril 2017

"L'Ecriture"


"L'Ecriture"

Je pense et j'écris
J'écris en imaginant
Imaginant quoi

Un roman suspens
Suspense situation
situation noire

Drame à l'honneur
Honneur d'inspecteur de loi
Loi contre Omerta


Journal plus simple
Simples racontés moments
Moment liberté

Violette W-Ruer le 14 avril 2017

Pour